Aaron figure du Christ

Couleurs AaronJe viens de lire le chapitre 28 du livre de l’Exode où les vêtements qui doivent couvrir Aaron comme prêtre sacrificateur, sont décrits dans les moindres détails.  Les couleurs bleu, pourpre, cramoisi, écarlate, sont largement utilisées.  Et l’or, présent partout.  D’après la description détaillée et minutieuse, ils devaient être magnifiques.

Tout comme pour l’Arche et et le Tabernacle décrits tout aussi minutieusement dans les chapitres précédents, je trouvais que YHWH s’était donné bien de la peine pour donner ainsi ses instructions à Moïse pour les lieux saints et les personnages qui devaient y officier, et aussi pour chacun des sacrifices à y offrir. C’est comme si absolument rien ne devait être laissé à l’arbitraire et au hasard d’une fantaisie humaine, mais découlait directement du divin.

J’imaginais Jésus ayant lu de nombreuses fois ce texte depuis son enfance, et je me demandais quel sens il trouvait à tout cela, et comment tous ces détails pouvaient l’avoir inspiré pour sa propre vocation.  Car on se souvient que Son Sacrifice a rendus caducs les sacrifices d’animaux, et que désormais les vrais adorateurs adoreraient en Esprit et en Vérité.

J’avais envie de voir de quoi avait l’air cet habillement d’Aaron, qui se devait d’être confectionné de façon aussi minutieuse et artistique.  Puis j’ai trouvé ce site qui donne un début de réponse à ma question sur l’appropriation que Jésus a pu faire de ces textes.  On y trouve un sens tout à fait intéressant d’Aaron, ses vêtements, son rôle, comme préfigure du Christ.  En ajoutant que Jésus prenant la place d’Aaron comme Sacrificateur, il prenait aussi la place du taureau, du bélier, de l’agneau, comme Sacrifié.

Puisque la diffusion de ces textes nécessite l’autorisation des responsables du site, je vous laisse donc lire sur place, tout simplement.

Le Grand Sacrificateur

Et sur cette page, vous aurez les liens pour voir les détails du Tabernacle selon aussi les descriptions de l’Exode.  Utile entre autres pour avoir la signification des couleurs, ainsi que la signification des nombres des diverses mesures.

Le bleu: la gloire céleste du Christ
La pourpre: sa gloire impériale, sa domination universelle, car toutes choses lui ont été soumises par le Père
L’écarlate et le cramoisi: sa royauté sur Israël, et le sang par lequel toute création a été rachetée
L’or: sa divinité

s_sacrif
La tunique de lin blanche, recouverte de la belle robe bleue garnie à son bas de grenades et de clochettes en nombre égal, sur laquelle s’ajoute l’ephod de pourpre d’écarlate et de cramoisi, lui-même orné du pectoral qui contient douze pierres précieuses pour les douze tribus d’Israël.

Publicités

2 réflexions sur “Aaron figure du Christ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s