Catéchèse facebookienne

Pour fins de conservation et de conversation, je recopie ici ce que j’ai répondu à un contact facebookien, rosicrucien dans sa démarche, qui transmet des paroles de « maîtres », desquels il se considère sans doute pas loin de faire partie, qui affirment que les religions et les Églises avec leur caste sacerdotale sont le plus grand fléau de l’humanité, et proclame:

  • que les religions sont « l’opium du peuple »;
  • qu’on nous ment depuis des millénaires;
  • que les dogmes sont à des années-lumière de la spiritualité;  d’ailleurs dans leur langage, religion et dogmes sont à peu près synonymes;
  • qu’au tout début de notre descente sur terre, il n’y avait pas de religions puisque nous étions directement reliés avec le monde spirituel;
  • qu’il existerait un enseignement christique parfait des origines, dont toutes les Églises d’aujourd’hui, particulièrement l’Église catholique, auraient perdu la trace;
  • qu’il existerait une église de Jean (invisible et spirituelle) qui s’est toujours transmise jusqu’à nos jours;
  • et qu’il y a certaines personnes triées sur le volet qui sont dépositaires des enseignements christiques de l’origine (dont il considère sans doute faire partie aussi).

Lire la suite

Une oasis dans le désert

OasisJe regarde avec étonnement et émerveillement l’implantation de ces monastères bénédictins en terre du Sénégal, une terre en très grande majorité musulmane.

Keur Moussa et Keur Guilaye

Un groupe de moines de Solesmes sont arrivés à Keur Moussa en 1963, en y développant peu à peu tout un milieu de vie tant spirituel, qu’agricole.
Ils célèbrent donc les 50° anniversaire cette année.
Non loin, à Keur Guilaye, il y a aussi un dispensaire sous la responsabilité des moniales bénédictines, qui donnent des soins et aussi de l’éducation.

Une belle aventure où la population locale y trouve son compte, et des lieux spirituels et de vie qui prennent aussi de plus en plus la couleur locale, par les jeunes qui y entrent, par l’intégration de la musique locale, etc..   Une belle histoire à regarder en 5 vidéos.

Je me sers souvent de leurs chants pour l’Office quotidien, en communion avec eux et l’Église entière.
Lire la suite

L’héritier de toute l’autorité

Repas lecture

Un repas monastique se prend dans le silence, et en écoutant la lecture traditionnellement recto tono d’un texte choisi : Écritures, Vie de saints, Homélies, etc…
On pourrait croire qu’il s’agit là d’une austérité excessive et difficile à vivre. Et pourtant.. quelle richesse !

J’aime particulièrement ce moment où la nourriture du corps est bénie puis prise dans l’attention et le respect, s’accompagnant en même temps de la manducation et la mastication d’une nourriture de l’âme et de l’esprit par la lecture entendue. Unification de l’être, corps-âme-esprit. Lire la suite

Dans la nuit du 4 au 15 octobre 1582…

Thérèse d'AvilaLe 15 octobre, nous fêtons la mémoire de Sainte Thérèse d’Avila, qui est morte au cours de la nuit la plus longue soit du 4 au 15 octobre 1582.

C’est que précisément à ce moment-là eut lieu le passage du calendrier julien au calendrier grégorien, qui ajouta d’office 10 jours à la date courante.

À cause de sa façon de compter les années bissextiles, le calendrier julien « retarde » au cours des siècles, et c’est pourquoi « En 1582, le pape Grégoire XIII décida dans la bulle Inter gravissimas que le jeudi 4 octobre 1582 serait immédiatement suivi par le vendredi 15 octobre pour compenser le décalage accumulé au fil des siècles. »  Wikipedia

Au-delà de cette anecdote, quand même peu banale, cette commémoration est une belle occasion pour en apprendre un peu plus sur la vie de sainte Thérèse, et pour se pénétrer de son esprit. Lire la suite

Le Poème du Maître

EscarpementLe Chemin spirituel proposé par Maître Eckhart, dominicain des 13° et 14° siècle, parfois déroutant et difficile à saisir dans ses présentations en paradoxes âpres et vertigineux, me rejoint pourtant dans ses meilleurs fondements.   J’ai d’ailleurs eu en le lisant, l’agréable surprise d’y trouver clairement exprimée sa théologie spirituelle de la naissance de Dieu dans l’âme.  Intuition et chemin que j’avais déjà par ailleurs commencé à explorer.   Ce n’est donc pas désagréable de voir un Maître venir vous conforter dans vos voies !!

http://www.editionsducerf.fr/html/fiche/fichelivre.asp?n_liv_cerf=7135

À lire ses sermons, qui étaient en bonne partie destinés aux communautés religieuses dont il était responsable, ainsi qu’à d’autres croyants fervents mais non clercs de la base (les béguards et les béguines), on se surprend à regretter de ne pas retrouver souvent ce haut niveau de mystique et de spiritualité chez nos prédicateurs d’aujourd’hui…  Mais bon.. cela est une autre question..

Il semble que le poème présenté ici soit une oeuvre assez unique, d’abord parce que Eckhart n’aurait pas écrit beaucoup de poèmes, et aussi parce que cette oeuvre-ci présente en un style lyrique et non académique, un portrait condensé de son itinéraire. Lire la suite